Eglise Sainte Trinité

L'église de la Sainte-Trinité des Contamines-Montjoie est une église savoyarde baroque construite en 1759

La date de son achèvement, 1759, se lit sur les quatre tirants de fer forgé aux angles de la façade. À cette époque, l'intérieur n'était pas terminé, sa décoration date de 1847. Il manquait aussi le clocher et sa flèche qui ont été ajoutés en 1845. Sa construction fut confiée à un maître maçon piémontais, originaire du Val Sesia, Domenico Gualino.

Le clocher carré a pour base une tour de l'ancien château de Montjoie qui surveillait l'accès au col du Bonhomme. L'auvent nous renseigne sur la dédicace : l'église est consacrée à la Sainte-Trinité, ce qui est un patronage assez rare dans cette partie de l'Europe.
L'argent nécessaire à la construction proviendra en grande partie, des expatriés. L'église traversera sans dommage la Révolution Française, l'annexion (département du Mont-Blanc), les guerres Napoléoniennes.
Le secret de fabrication des écailles d'origine en fer blanc étamé a été perdu, si bien que la toiture a été refaite avec des écailles en acier inoxydable qui n'ont pas l'éclat doré des précédentes.
L'église fut immortalisée en 1802 par le célèbre peintre anglais Turner. Sa dernière rénovation, après celle effectuée par des Piémontais en 1882, fut réalisée par Edouard Borga, en 1976, sous l'impulsion de l'abbé Babaz.


Extrait de "les Contamines au début du siècle" vues par un photographe amateur, le docteur Ancelet.